Toulouse, l’état des lieux un an avant la fin du dispositif Pinel ?

Le dispositif défiscalisant Pinel prendra fin au 31 décembre 2016. Il a pour objectif de favoriser l’investissement locatif. L’heure est au bilan. Comment se comporte-t-il à Toulouse comparé à son prédécesseur le Duflot ?

toulouse-immobilier-investissement

Les avantages sur le papier de la loi Pinel

Le dispositif Pinel, vu le peu d’enthousiasme des Français pour la loi Duflot s’est attelé à assouplir les règles de ce dispositif avec notamment la possibilité de louer son bien aux descendants ou ascendants dans la mesure où ils n’appartiennent pas au même foyer fiscal. Ainsi, les investisseurs qui ont des enfants voulant étudier dans une grande ville peuvent les loger et réduire leurs impôts dans le même temps.

Par ailleurs la durée de mise en location du bien ne se limite plus à 9 ans. Elle peut être aussi de 6 ou 12 ans et son propriétaire peut bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21 % alors qu’il ne pouvait espérer que 12 % avec le Duflot.

Grâce à ces aménagements, les ménages qui ne peuvent accéder aux logements sociaux, mais qui ont aussi des difficultés à trouver un logement sur le marché immobilier privé, ont une chance significative de pouvoir se trouver une maison.

La situation réelle du dispositif à Toulouse

A ne pas en douter, l’immobilier est en forme à Toulouse. Depuis le début de l’année, l’immobilier à Toulouse commence à revivre. Le marché du neuf n’a probablement jamais été en aussi bonne santé. Les derniers chiffres le confirment : les ventes sont en hausse et aussi paradoxal que cela puisse paraitre, cette augmentation n’a pas affecté le prix des logements.

La progression de l’immobilier neuf sur Toulouse est bien réelle. Les ventes ont connu une hausse de 53 %, par rapport au 3e trimestre de 2014, et sur douze mois, 2 752 logements neufs ont été vendus, soit 47 % de plus que l’an dernier à la même période.

La modération semble de mise à Toulouse. En général, une revitalisation de l’immobilier est prétexte pour les professionnels et promoteurs d’augmenter leurs tarifs. C’est loin d’être le cas à Toulouse. En effet, les prix sont restés abordables et ont même légèrement baissé. Le prix moyen de l’immobilier neuf se situe aux environs de 3492 euros/m² dans la ville de Toulouse.

Le Dispositif Pinel semble bien réussir à la ville de Toulouse et son agglomération. Les investisseurs reviennent en masse et accaparent même 83 % du marché.