Rénovation : prêt personnel ou prêt hypothécaire

Malgré leur nom, assez significatif, le prêt hypothécaire et le prêt personnel doivent être remboursés en intégralité, au terme du contrat et, peuvent, sous certaines conditions être déductibles d’impôts. C’est la garantie qui diffère. Pour le premier, la garantie est un bien immobilier, pour le second, une attestation de revenus stables pourrait suffire pour l’obtenir.

Un choix crucial à faire pour financer une rénovation

Le remboursement d’un prêt personnel, également appelé prêt à la consommation, peut aller de 6 mois à 7 ans pour une somme ne dépassant pas les 50 000 €. Et il est nul besoin de présenter des justificatifs relatifs à son affectation. Son taux fixe ne change pas jusqu’à l’échéance finale, et ses intérêts sont moins élevés que pour un crédit renouvelable. L’avantage du prêt personnel réside dans son coût. La constitution du dossier n’engendre pas beaucoup de frais ni de procédure. En cas de dette résiduelle, vous pouvez la rembourser par votre prêt personnel et bénéficier d’une déduction fiscale sur les intérêts du prêt pour la dette résiduelle.

Si les travaux de rénovation vont au-delà de 50 000 €, le prêt hypothécaire est indiqué, avec un remboursement de plus de 10 ans. Il est alors garanti par l’hypothèque de la maison à rénover ou d’un autre bien immobilier appartenant à l’emprunteur. En cas de défaut de remboursement, le bien sur lequel pèse l’hypothèque sera saisi et mis en vente par le créancier.

Pour pouvoir obtenir un prêt hypothécaire, le souscripteur doit justifier des revenus attestant qu’il peut rembourser le prêt. Les salariés sont tenus de présenter les dernières fiches de paie. De plus, un emploi en CDI est une garantie fiable aux yeux des établissements emprunteurs. Quant aux non-salariés, il leur est demandé des preuves qu’ils sont en règle dans le paiement de leurs impôts. L’emprunteur doit impérativement déclarer ses prêts en cours, s’il en existe, car le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33% de ses rentrées d’argent déclarées. Plus d’informations vous sont données sur http://www.officecredithypothecaire.be/

Comment choisir son prêt hypothécaire

Le comparateur de crédit en ligne est l’outil adéquat pour choisir l’établissement prêteur, qui offre des conditions avantageuses pour un prêt hypothécaire. Il permet également d’effectuer une projection réelle de votre futur prêt. Ainsi, vous pouvez avoir un aperçu à l’avance des différentes conditions, à savoir les mensualités, le taux d’intérêt et la durée des remboursements. L’avantage de ce procédé est qu’il vous permet de repérer une offre pertinente en fonction de vos possibilités financières et du taux d’endettement choisi.

En outre, pour ceux qui veulent éviter un surendettement, le rachat de crédit hypothécaire permet de bénéficier d’un meilleur contrat. L’établissement spécialisé en rachat de prêt propose un nouveau contrat assorti de nouvelles conditions en reprenant le prêt hypothécaire. A priori, cette procédure financière, très technique, est une planche de salut contre l’endettement à outrance. Néanmoins, les risques qu’elle comporte méritent mûre réflexion.