Neuf ou ancien : comment choisir son bien immobilier ?

Vous rêvez de devenir propriétaire, mais votre cœur balance : achat dans le neuf ou dans l’ancien ? La question est loin d’être évidente, d’autant plus qu’elle implique souvent d’autres interrogations : maison ou appartement, localisation géographique, nombre de pièces… Avantages et inconvénients du neuf et de l’ancien se mêlent dans un combat équilibré. Découvrez les résultats de ce match pour mieux appréhender votre achat immobilier et éviter que le rêve ne vire au cauchemar.

1

Achat dans le neuf : des opportunités et des avantages non négligeables

Contrairement à ce que l’on entend souvent, l’achat dans l’immobilier neuf n’est pas nécessairement plus cher qu’un achat dans l’ancien. C’est un faux jugement. En effet, même si le prix d’acquisition dans l’immobilier ancien est inférieur au prix d’achat dans le neuf, les économies et avantages offerts par l’achat d’un bien neuf ne doivent pas être négligés.

Les frais de notaire sont en effet moins élevés que dans l’ancien. L’immobilier neuf affiche des frais de notaire de 3 % en moyenne, contre 7 % dans l’ancien. Les économies d’énergie générées par les logements neufs, grâce aux contraintes imposées par la réglementation thermique, offrent par ailleurs des avantages financiers conséquents. La garantie professionnelle du promoteur immobilier à Lyon, tel que Noaho, accorde enfin aux acquéreurs d’un bien immobilier dans le neuf une véritable sécurité.

2

Achat dans l’ancien : un choix immobilier toujours apprécié

L’immobilier dans l’ancien ne s’annonce pas pour autant vaincu, bien au contraire. Ainsi, il continue à séduire les acquéreurs en quête de charme, d’offres plus diverses, d’emplacements privilégiés, de prix d’acquisition plus attractifs (l’achat dans l’ancien est en moyenne 20 % moins cher que dans le neuf). Un achat immobilier dans l’ancien est également très plébiscité par les personnes en situation d’urgence qui doivent, par exemple, faire face à un déménagement immédiat. En effet, un achat dans l’ancien permet de devenir propriétaire en trois mois en moyenne, contre un an pour une construction ou un achat en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement).