Quelle formule choisir pour son prêt immobilier ?

Le prêt immobilier a connu un développement considérable ces dernières années. Non seulement les conditions ont été allégées, mais la baisse historique des taux appliqués a contribué à faciliter les démarches et l’acquisition, pour l’ensemble de cette opération. Si l’accès au prêt immobilier devient plus facile, il convient notamment de connaître parfaitement ce genre de crédit avant de s’engager. Il existe en effet plusieurs types de prêt immobilier. Comment savoir laquelle de ces formules est la plus avantageuse et la mieux adaptée.

Pourquoi rester vigilant avant tout engagement ?

Malgré le progrès enregistré par le prêt immobilier et les opérateurs qui évoluent dans ce domaine, le prêt immobilier reste une opération financière difficile et délicate. L’emprunteur s’engage sur le long terme avec un remboursement. D’autre part, le créditeur s’expose à des risques en finançant le prêt. Les deux camps doivent alors se prémunir contre certains risques qui peuvent les affecter. Pour les établissements prêteurs, ils mettent en place des mesures pour s’assurer que le remboursement va se faire. Pour le particulier, il doit effectuer des études en amont pour ne pas tomber dans des pièges. Une fois les fonds perçus, il ne peut plus faire machine arrière et doit honorer le remboursement jusqu’à la fin.

De ce fait, l’emprunteur doit rester prudent et vérifier tous les aspects du prêt immobilier avant de s’engager. Pour cela, il est essentiel de se renseigner auprès de plusieurs établissements, de mettre ces derniers en concurrence afin d’obtenir le meilleur taux et les meilleures conditions. Le recours aux conseils de professionnels comme les courtiers peut s’avérer utile. Les comparateurs en lignes sont aussi de bons conseillers pour dénicher les meilleures offres. N’hésitez donc pas à visiter le site conseils-comparatifs.fr en ligne.

Les différents types de prêt immobilier

Il existe trois types de prêt immobilier. Les différences se trouvent dans les taux appliqués, notamment le mode d’application de ces taux et dans le processus de remboursement. Le particulier qui cherche à financer son bien immobilier avec un prêt immobilier doit donc tenir compte de ces aspects avant d’effectuer son choix.

  • Le prêt dit « in fine »

Le prêt immobilier in fine est plus adapté aux investisseurs immobiliers. L’emprunteur ne rembourse le capital qu’à la fin du contrat. En effet, le capital doit être remboursé intégralement et en une seule fois au terme du contrat. Pendant la durée du remboursement, seuls les intérêts sont payés. Le taux d’intérêt appliqué à un prêt immobilier in fine est cependant plus conséquent. Très avantageux pour les investisseurs immobiliers, cette forme de prêt ne l’est cependant pas pour les particuliers.

  • Un taux variable

Le prêt immobilier conclu avec un taux variable est un crédit soumis au gré du taux sur le marché. Cette formule présente des risques pour le particulier. La fluctuation du taux peut mettre à mal la situation financière de l’emprunteur, le particulier peut faire face à certains moments d’un montant considérable à s’acquitter. Ce taux variable peut faire varier le montant du remboursement mensuel. Le débiteur peut alors se retrouver dans une impasse financière.

  • Un prêt immobilier à taux fixe

C’est la formule la plus courante du fait de sa simplicité. En effet, l’emprunteur n’est pas soumis à des changements incertains. Le montant à rembourser reste le même du début jusqu’à la fin du remboursement. Le taux appliqué est certes plus élevé, mais il met l’emprunteur à l’abri des mauvaises surprises.