Dans quel cas faire un diagnostic immobilier et comment le faire ?

Contemporary style house under construction

Diagnostiquer un bien immobilier, que ce soit un appartement, une maison ou une villa, est parfois nécessaire dans certains cas. Les propriétaires ont tout intérêt à s’y conformer pour réaliser leurs opérations immobilières. Il y a les diagnostics obligatoires et il y a ceux qui sont facultatifs. Quoi qu’il en soit, seul un diagnostiqueur peut réaliser les études.

Les situations qui requièrent un dossier de diagnostic technique

Le cas le plus fréquent nécessitant un diagnostic immobilier est la vente. En effet, il sera plus facile de vendre un logement qui répond à toutes les normes. Le DDT rassure également l’acquéreur sur la qualité et les performances énergétiques du bien. Il permet donc de sécuriser une transaction, car les deux parties sont averties de l’état de la maison. L’acheteur ne pourra donc pas poursuivre le vendeur en justice en cas de litige. Parmi les diagnostics immobiliers obligatoires pour une vente, il y a le diagnostic Loi Carrez qui atteste de la superficie d’un logement. Il est essentiel pour définir le prix de vente étant donné qu’une maison se vend au m².

En outre, le diagnostic de plomb est également une obligation, du moins, pour les biens construits avant 1949. Il atteste la présence ou non de plomb. Si c’est négatif, le bien pourra donc garantir la sécurité des futurs propriétaires vu que le plomb présente des risques majeurs pour la santé. D’autres diagnostics sont encore à réaliser dans le cadre d’une transaction immobilière. Il faut se rapprocher d’un expert pour les connaître. Par ailleurs, certaines études immobilières ne sont valables que temporairement dans une maison. C’est le cas des diagnostics ERP, de termites et de bruit qui ne dure que 6 mois seulement. Il faut ainsi les refaire puisque la plupart font l’objet d’une assurance.

Faire appel à un professionnel : bien choisir son diagnostiqueur

Pour obtenir un DDT (Dossier de diagnostic technique) complet et en règle, il faut contacter un diagnostiqueur. Ce dernier est le seul professionnel qui possède les qualifications requises pour effectuer tous les diagnostics immobiliers dans le cadre d’une vente ou d’une rénovation. Cependant, il est important de choisir un diagnostiqueur technique certifié et accrédité par le COFRAC (comité français d’accréditation). Normalement, la certification est valable pour une durée de 5 ans. Il est ainsi essentiel de bien vérifier ce détail avant de faire appel à un cabinet spécialisé comme dei-expertises.fr. Le professionnel qui ne dispose pas de cette certification ne peut tout bonnement fournir un DDT conforme.

Ce qui pourrait être un motif d’annulation d’une transaction immobilière. Aussi, il serait judicieux pour les particuliers et les propriétaires de comparer les prix. Il y a des enseignes qui offrent des tarifs par diagnostics et celles qui offrent un tarif par pack. D’une manière générale, les prix qui incluent les études techniques obligatoires sont les plus abordables. Il vaudrait mieux demander plusieurs devis auprès de plusieurs diagnostiqueurs pour être sûr de faire le bon choix. Pour finir, il est important d’évaluer le professionnalisme du cabinet étant donné qu’il engage sa responsabilité civile pro dans l’établissement des DDT.