Comment connaitre la valeur de sa propriété immobilière ?

S’il existe un secteur sûr en matière d’investissement, c’est surement celui de l’immobilier. Mais avant de plonger dans les méandres de la finance immobilière, vous devez absolument connaitre les rendements potentiels ou actuels de votre propriété immobilière. Pour cela, ayez recours aux services des personnes avisées du secteur pour avoir des avis qui se révèleront être d’une très grande aide.

Rentabilité brute ? Rentabilité nette ? Rentabilité sur fonds propres, mais c’est quoi tout ça ?

Pour commencer, sachez qu’il est utile de savoir que la rentabilité d’une propriété immobilière se définit par les entrées financières et les dépenses. Donc, plus vous faites rentrer de l’argent, supérieur aux dépenses donc, plus on peut dire que votre investissement rapporte ! La rentabilité brute est la plus facile à calculer car il suffit tout simplement de faire la comparaison entre votre investissement et vos rentrées d’argent brute.

C’est simple, vous n’avez qu’à diviser le loyer annuel par le prix d’achat du bien (avec tous les frais compris) et de multiplier le résultat par 100 pour avoir le pourcentage exact. C’est un excellent indicateur pour faire la comparaison entre différents investissements. Sur http://www.immopodor.be/, vous aurez des informations utiles sur le monde de l’immobilier.

La rentabilité nette par contre est celle qui est un peu plus conforme à la réalité. En effet, elle englobe les différents frais annexes ainsi que les charges relatifs au bien loué. Le calcul est sensiblement identique à celui de la rentabilité brute, sauf que vous devez soustraire à votre loyer annuel brut, les différents frais de gestion, le précompte immobilier ainsi que les différentes charges que vous ne pourrez récupérer auprès de vos locataires.

Enfin, vous avez la rentabilité sur fonds propres. Ce qu’il y a de bien avec l’immobilier, c’est que cela vous laisse une marge de manœuvre plus grande pour le financement de votre projet. Vous pouvez très bien ainsi injecter vos fonds pour faire « tourner la machine ». Dans ce cas, il est donc nécessaire de savoir comment tourne l’argent que vous avez injecté dans l’affaire. Divisez le revenu annuel net moins le cout annuel par le montant que vous avez mis dans le package.

Comment optimiser le rendement ?

 

Pour améliorer au mieux le rendement de votre bien, il existe de nombreuses méthodes. Car effectivement, même si vous avez des profits intéressants il est toujours possible de faire des économies, et de gagner toujours plus ! Pour cela, la première chose à faire est de négocier au mieux l’achat du bien. Obtenir un bon prix à l’achat est donc la clé du succès.

Ensuite, si vous pouvez faire des rénovations, faites-le ! Cela ne ferait que valoriser un peu plus le bien et d’en augmenter le loyer potentiel. Avec un bon « packaging aussi », vous ne fera qu’attiser la demande pour votre propriété. Si vous avez eu recours à un crédit (dans une majorité de cas) pour le montage de votre projet, renégociez vos contrats. En effet, il est possible d’obtenir un taux d’intérêt plus intéressant.

Enfin, vous pouvez faire de la colocation. Une alternative intéressante pour avoir un loyer plus important, comme c’est le cas de la location meublée aussi (Tenir compte des taxations dans le cas d’une location meublée). Au lieu de mettre en place des provisions pour charges, vous pouvez aussi choisir des forfaits pour charges pour augmenter son rendement.