Commissaire priseur : un métier passionnant

Le commissaire priseur est un professionnel que peu de gens connaissent. Effectivement, il a pour principale mission d’organiser une vente aux enchères. Néanmoins, les services proposés par cet agent sont très variés.

Généralités sur le commissaire priseur et les ventes aux enchères

À vrai dire, il existe deux types de ventes aux enchères. Celles dites judiciaires concernent la mise sur le marché de biens saisis par les tribunaux. Pour les ventes volontaires, il est question de vendre aux plus offrants des objets appartenant à un particulier ou une entreprise. Dans les deux cas, l’opération vise à tirer le meilleur prix des marchandises.

Néanmoins, différentes règles doivent être appliquées pour s’assurer de la légalité de la transaction. À cet effet, un prix initial devra être fixé par le commissaire priseur. Pour ce faire, ce dernier procède préalablement à l’estimation de la valeur de l’article. Ceci étant fait, il vérifie et atteste l’authenticité de la pièce puisqu’il est souvent question d’œuvres d’art. Son intervention protège les acquéreurs potentiels des éventuels vices cachés. Ce professionnel anime également la séance et fait monter les enchères grâce à son dynamisme. Lorsque les ventes sont closes, il s’assure des dernières démarches administratives.

Actuellement, des annuaires de commissaires priseurs, tels que  https://www.annuaire-commissaire-priseur.fr, offrent des répertoires, rassemblant les coordonnées des professionnels, classées selon les régions. Ainsi on pourra trouver facilement l’agent le plus proche de chez soi.

Comment devenir un commissaire priseur ?

Pour exercer ce métier, le soupirant doit détenir un diplôme en droit et avoir quelques connaissances concernant le milieu artistique. Il faut effectuer un stage au sein d’un tribunal. Les intéressés devront apprendre les étapes à suivre pour évaluer la valeur d’un bien. De plus, ils auront à favoriser la montée des enchères. Cela requiert un certain charisme et certaines techniques particulières.

Les plus talentueux peuvent ensuite rejoindre des agences spécialisées en ventes volontaires. Les galeries d’art embauchent aussi ces professionnels. Ces derniers côtoieront des collectionneurs fortunés et devront parfois contacter eux-mêmes ces personnes. Ils doivent donc faire preuve de courtoisie et de charme. Pour les amateurs d’art, les ventes aux enchères permettent de bénéficier d’une décote par rapport au prix de marché dans certains cas. Néanmoins, cela dépend du nombre de participants. Dans tous les cas, un bon commissaire priseur devra disposer d’un carnet d’adresses bien fourni. Ses employeurs auront intérêt à atteindre le prix le plus haut pour chaque article vendu. Effectivement, la galerie d’art obtient un certain pourcentage de la somme finale.