Comment bien gérer une vente en viager à Paris

La vente en viager de gré à gré est une technique de vente qui permet de vendre son bien immobilier sur le long terme. La vente se fait en deux étapes distinctes. Tout d’abord, après l’estimation de la valeur du bien, un calcul simple est effectué afin de définir le montant du bouquet qui sera versé dans un premier temps, au moment de la signature.

Ensuite, pour la deuxième étape, un autre calcul est effectué pour établir le montant des rentes qui seront versées par mois, par trimestre ou par an. Ce calcul se base sur l’estimation de durée de vie des vendeurs (les crédirentiers), associée à leur âge et leur état de santé. Le tout définira alors le prix des rentes à verser par les acheteurs (les débirentiers). Depuis quelques années, le viager perd en intérêt aux yeux des français pour des raisons qui touchent autant les vendeurs que les acheteurs. Pourquoi ? Et dans ce cas, comment bien gérer une vente en viager à Paris ?

L’appréhension des acheteurs

Aujourd’hui, les débirentiers sont habités par une certaine peur d’investir dans le viager pour la simple raison que la durée de vie de l’Homme recule toujours un peu plus chaque année. Grâce à la technologie, aux recherches et aux nouvelles techniques, plus rien de garantit que le crédirentier ne dépassera pas la valeur du prix du bien immobilier avant de pouvoir en jouir. Il est de plus en plus difficile d’estimer une date où les acheteurs pourront enfin bénéficier de leur achat. De plus, tout le monde se protège plus ou moins contre toute sorte d’imprévu du quotidien et forcément s’engager sur le long terme à payer un bien immobilier ne fait pas partie des indispensables.

L’inquiétude des vendeurs

De leur côté, les vendeurs sont également de plus en plus frileux quant à la vente en viager de par les difficultés de chacun à finir les mois sans être à découvert. Tout le monde sait que la vie et la société d’aujourd’hui coûtent chères, beaucoup plus chères qu’il y a ne serait-ce que 10ans… Les vendeurs sont donc en règle générale incertains de peur de ne pas pouvoir toucher l’intégralité de la somme initialement prévue lors de la signature du contrat de vente. Rien ne leur garantit que les acheteurs pourront payer cette rente de manière régulière, ce qui apporte donc un frein à la mise en vente en viager à Paris. Du côté des deux parties existent des raisons qui font que le viager perd en intérêt.

Des solutions évidentes

C’est pourquoi il existe des organismes tels que Vitalimmo qui mettent un point d’honneur à sauver la vente en viager en cherchant des solutions avantageuses pour tout le monde. Dernièrement est née une technique innovante qui s’appelle la vente en viager mutualisé. CE nouveau principe permet de retirer tous les doutes possibles quant aux impayés grâce à une nouvelle catégorie d’acheteurs. En effet, désormais les fonds d’investissement investissent dans des biens en viager afin d’enrichir leur investissement sans avoir besoin de jouir du bien dans l’immédiat. Cette technique a permis à la vente en viager de rebondir et de nouveau intéresser les personnes âgées désireuses d’une vente sur le long terme sans aucune appréhension quelconque.