Achat d’un appartement : mettez-vous dans la peau du vendeur

Comme toute transaction financière importante, l’achat d’un appartement nécessite de comprendre les motivations du vendeur. Explications.

L’achat d’un appartement passe dans la majorité des cas par une phase de négociation. Pour mettre toutes les chances de votre côté, ce n’est pas qu’une affaire de chiffres et de calcul. Au contraire, il est important de vous rappeler que la personne avec qui vous traitez est humaine, elle a des besoins et réagit aussi en fonction de ses émotions.

Ainsi, votre négociation sera couronnée de succès si vous comprenez bien la position du vendeur.

Les bonnes questions avant l’achat d’un appartement

Si vous travaillez avec une agence immobilière pour l’achat d’un appartement, vous pouvez directement lui poser les questions essentielles :

  • Pendant combien d’années le propriétaire a-t-il vécu dans l’appartement ?
  • Ou pendant combien d’années l’a-t-ilmis en location ?
  • Le vendeur possède t-il d’autres propriétés ?
  • A-t-il déjà reçu des offres de la part d’acquéreurs potentiels ? Les a-t-il refusées et pourquoi ?
  • Quelle est la souplesse du propriétaire par rapport au prix de vente ?
  • Quelles seraient les conditions de négociation ?
  • Depuis combien de temps l’appartement est-il sur le marché ?
  • Le vendeur est-il prêt à effectuer des réparations ?

Bien évidemment, si vous effectuez l’achat d’un appartement sans passer par les services d’un agent immobilier, il vous faudra évaluer ces points vous-même. La plupart des propriétaires partagent volontiers ces informations avec les acquéreurs potentiels, sachant qu’ils ont tout intérêt à jouer la carte de la transparence. Fixez-vous un objectif en conséquence, à la fois réaliste et ambitieux et pensez à toutes les parties sur lesquelles vous avez un espace de négociation. Ainsi, un propriétaire peut refuser de baisser le prix de vente final mais il est prêt néanmoins à céder les meubles ou à effectuer des rénovations avant la transaction, de sorte que vous réalisiez quand même une bonne affaire.